Stratégies

 Tout commence par un diagnostic précis, que suivra une proposition de traitement personnalisé : comme toujours en médecine, chaque cas diffère au moins un peu des autres et nécessite donc une consultation complète et pas, comme cela se voit honteusement dans beaucoup de centres commerciaux, un simple coup d’œil catastrophiste d’un commercial sur la zone dégarnie, suivi d’un commentaire rassurant sur votre zone de greffons « très dense, excellente, pas de problème, on pourra vous greffer et vous serez très content, on a l’habitude, nous réalisons x greffes par semaine ». Dans de tels centres, il faut encore le répéter, seules les interventions sont rentables et sont donc mises en avant dès le premier contact.

Une prise de sang sera parfois utile et, plus rarement, un prélèvement de cheveux.

Le traitement prendra bien entendu le diagnostic en compte, mais aussi le sexe, l’âge et l’estimation de l’évolution possible de la perte de cheveux.

Les souhaits du candidat peuvent aussi changer au fil des années, et il faut toujours avoir cette éventualité à l’esprit en cas d’approche plus chirurgicale.

Ainsi, dans le cadre de l’alopécie androgénétique qui est le problème le plus fréquemment rencontré, on a l’exemple classique de l’homme qui perd ses cheveux d’avant en arrière et souhaite regarnir par greffons le haut du front et des tempes, dégarnis en ligne droite. Si le médecin se contente de regarnir la zone devenue glabre, il s’expose à un risque de mauvaise surprise ultérieure. Le patient continuera peut-être, malgré les traitements médicaux, à se dégarnir vers l’arrière. Et si, à un stade plus évolué, il estime que sa calvitie partielle n’est plus un problème pour lui, il sera pourtant quasi obligé de recourir à une intervention supplémentaire : en effet, une tonsure naturelle (calvitie limitée au sommet du crâne, du type « moine ») est de forme circulaire. Hors, dans notre exemple, la première intervention se remarquera par la ligne droite qu’elle aura créée à la partie antérieure de la tonsure. Un médecin averti, expérimenté et non véreux aura facilement prévu cette éventualité inesthétique et l’aura évitée par une méthode chirurgicale adaptée.

Charte de la vie Privée - Copyright capill-hair 2010 - Optimisé pour 1024x768

Propulsé par Magix CMS en création site web - Référencement de site par Web-solution-Way